Rencontre et dédicace autour de Ma Colombine avec la présence ensoleillée d’OMAR PORRAS le mercredi 15 mai dès 18h30.

Mercredi 15 mai dès 18h30 nous accueillerons avec un immense plaisir Omar Porras qui viendra présenter et dédicacer – Ma Colombine – publié aux éditions la Joie de Lire.

Ma Colombine est également un spectacle qui a eu lieu au Théâtre Am Stram Gram et au TKM.

      

 

Ma Colombine

Fabrice Melquiot

Ma Colombine

  • Omar Porras, acteur et metteur en scène de renom, seul avec ses fantômes, ça fait du monde ! Ce texte, monologue de Fabrice Melquiot, écrit pour Omar Porras d’après sa biographie, est aussi un spectacle joué du 18 au 27 janvier 2019 au théâtre Am Stram Gram à Genève (puis en tournée) et mis en scène par Omar Porras lui-même. Le texte commence par un voyage en Colombie, sur les terrains de vie de l’enfance, quand Omar n’était pas encore l’un des plus grands metteurs en scène de ce pays. Une rencontre avec le petit Omar, celui que contient encore le grand Omar. Un conte d’aujourd’hui, un conte du XXIe siècle. Une histoire pour petits et grands. L’histoire d’un exil, d’une inspiration, d’un espoir ; un fil d’or tendu de l’Amérique latine et sa jungle à l’Europe des lumières de théâtre, un saut à la perche du grand soleil aux projecteurs.
  • Porras à nu, Porras à cru, Porras régénéré par un Porras de fiction, vraisemblable et peut-être véridique.L’histoire peu commune d’un homme qui croyait aux miracles et à la fragilité, à la voix dans les choses et à l’âme dans les cintres !

Ma Colombine est un solo écrit par Fabrice Melquiot pour Omar Porras inspiré de l’histoire de ce dernier, de la Colombie qu’il garde enfouie en lui, de bribes de vie cueillies depuis l’enfance et mises en touffes par un poète dont le regard travaille les mots du souvenir via l’étrangeté des rêves…

Fabrice Melquiot a découvert le travail d’Omar Porras en 2001 avec Ay ! QuiXote, au Théâtre de la Ville de Paris et en est sorti durablement marqué. En 2012, il devient le directeur du Théâtre Am Stram Gram, à Genève, et le voici en conversation régulière avec l’artiste dont l’ancrage sur le territoire suisse romand est déjà ancien, tant et si bien qu’un désir de plateau partagé s’est mis à sourdre peu à peu. Puis a eu lieu un voyage en Colombie, sur les hauteurs de la Cordillère des Andes et jusqu’aux paradis engouffrés dans la guerre…
De l’histoire d’un homme est né poco a poco un conte, peut-être philosophique, où il n’y a pas de frontière, où l’on saute à la perche au-dessus de l’océan, où l’on parle à la lune, où naissent des visions.
Ma Colombine est une traversée du miroir d’Alice, où l’artiste a le nom de ses ancêtres indigènes et de ses rêves, au cœur des métamorphoses.

FABRICE MELQUIOT – Né en 1972, Fabrice Melquiot est auteur de poésie et de chansons, mais surtout de pièces de théâtre (plus de cinquante aujourd’hui), pour une grande part publiées à L’Arche, notamment L’Inattendu, Percolateur Blues et La Semeuse (2001), Le Diable en partage et Kids (2002), Autour de ma pierre il ne fera pas nuit et The balade of Lucy Jordan (2003), Ma vie de chandelle (2004). Plusieurs de ses textes sont traduits dans une douzaine de langues et ont été représentés dans de nombreux pays (Allemagne, Grèce, Mexique, États-Unis, Chili, Colombie, Espagne, Italie, Japon, Québec, Russie).
Depuis l’été 2012, il dirige également le Théâtre Am Stram Gram, à Genève.

OMAR PORRAS – Né en 1963 à Bogotà, Omar Porras fonde à Genève le Teatro Malandro en 1990. Depuis, il n’a eu de cesse de nourrir son art de metteur en scène de traditions pluriculturelles que ce soit pour des opéras (L’Élixir d’amour en 2006, Le Barbier de Séville et La Flûte enchantée en 2007, La Périchole d’Offenbach en 2008, La Grande-Duchesse de Gérolstein en 2012) ou avec Faust (1993), Othello (1995), Roméo et Juliette (2012), Les Bacantes (2000), Ay! QuiXote (2001), El Don Juan (2005), Pedro et le commandeur (2006), Les Fourberies de Scapin (2009), Amour et Psyché (2017), ou La Visite de la vieille dame (1993), Ubu Roi (1991), Noces de sang (1997), L’Histoire du soldat (2003), Maître Puntila et son valet Matti (2007), Bolivar : fragments d’un rêve (2010), L’Éveil du printemps (2011) ou La Dame de la mer (2013).

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *