Mes coups de cœur de l’été

Un amour de mille-ans d’Akira Mizubayashi, magnifique de pureté et de poésie. Un chant d’amour à la musique et une ode aux femmes que sont Mathilde et Clémence. Ce roman élève nos âmes et nous emporte comme la mer nous berce de ses vagues.

https://www.franceinter.fr/emissions/la-librairie-francophone/la-librairie-francophone-02-septembre-2017

Yu Miri : sortie parc, gare d’Ueno. Une évocation mélancolique de la vieillesse et de la vie, à nouveau très poétique. Cet homme qui a eu la vie si dure est en quête de beauté et nous transmets son amour des fleurs.

Jean Hegland : dans la forêt – Très fort et prenant, nous nous retrouvons avec deux sœurs survivantes d’un monde dont il ne reste plus rien. Un huis clos dans une forêt pas forcément avenante et deux belles héroïnes prêtes à tout pour survivre.

David Vann : aquarium – Une jeune fille qui s’évade à l’Aquarium de Seattle pour échapper à la grisaille et misère de sa vie qu’elle partage avec sa mère qui se tue au travail pour subvenir à leur besoin. Une rencontre avec un vieil homme va tout chambouler. Une prose très pure, une fin un peu à « l’américaine » un peu trop « psy » à mon goût mais un très bon roman.

Zoyâ Pirzâd : c’est moi qui éteins les lumières. Une saga familiale qui nous emmène en Iran à Abadan, c’est frais, drôle et on s’attache d’emblée à Clarisse mère d’Armen, ado dans toute sa splendeur et de ses deux filles, jumelles et coquines : Arsineh et Armineh. Ce livre est gai, très visuel et on se sent comme Clarisse, envahi par sa sœur Alice et par sa mère qui n’arrêtent pas de « gossiper ». La nourriture est très présente et comme elle est délicieuse, on rêve d’un billet d’avion pour l’Iran…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *