Un bijou plein d’humour

Une lecture idéale pour les vacances.

On plonge dans le quotidien d’Arezou, divorcée et directrice d’une agence immobilière à Téhéran.

Tiraillée entre sa fille et sa mère qui l’étouffent, elle vide son sac auprès de son amie Shirine légèrement désabusée.

Un roman tout en subtilité qui nous brosse le portrait de la société Iranienne et ses contradictions et d’une femme drôle et attachante qui souhaite simplement être aimée.

Je recommande également du même auteur : C’est moi qui éteins la lumière

Zoyâ Pirzâd

On s’y fera

Zulma

 

                      

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *