Un carnaval qui vire au drame

Pierre Béguin

Et le mort se mit à parler

 

Basé sur un drame passé en Colombie dans les années nonante, on ne lâche pas ce livre extrêmement bien écrit.

Dans une ville industrielle des Caraïbes, le carnaval bat son plein. Allégresse, danse et alcool, tout y est pour faire la fête.

Pendant ce temps, à l’Université, un indigent est laissé pour mort. On découvre peu à peu qu’un horrible trafic d’organes se trame sur le dos des plus misérables.

Dans un monde violent et corrompu, la justice existe-t-elle quand il s’agit d’aller attaquer les plus puissants ?

Magnifique roman qui nous questionne sur les inégalités sociales et l’injustice au nom de la Globalisation et ses effets pervers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *