Une écriture riche en vocabulaire pour un roman plein d’humour

Antonin  Moeri

L’Homme en veste de pyjama

Bernard Campiche

Ce roman a une telle écriture qu’il donne envie d’être lu à haute voix. La langue est poétique, riche en vocabulaire et avec tout ces mots, reste limpide et agréable.

Très fin d’observation, on se prend à rire entre une lettre d’une femme qui nous soulage, les endroits très visuels et les descriptions si caustiques : le parfait fonctionnaire par exemple.

Je n’en dirai pas plus, il faut le lire absolutely !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *