Vernissage de Nadia Capuzzo le jeudi 1er décembre 2016

C’est avec beaucoup de plaisir que nous vous annonçons le vernissage de NADIA CAPUZZO le JEUDI 1ER décembre 2016 dès 18h à la LIBRAIRIE GALERIE ATMOSPHERE.
Venez découvrir ses transpositions photographiques très originales.

 

Tracespositions #2

Nadia Capuzzo

Traces … quoi que nous fassions, nous laissons des traces de notre existence. Ces traces nous montrent les signes de notre passage, de notre bonheur, de notre faiblesse et de notre courage d’être capable de les suivre, ou au moins de les regarder «droit dans les yeux».
Avec cette série photographique, Nadia Capuzzo, poursuit cette idée de passage et nous positionne sur ses traces cicatricielles. Les photos silencieuses et pudiques, nous font voyager à travers ses origines personnelles et ses recherches professionnelles. On lit ces images comme la transformation linéaire de notre perception visuelle de la vie.
Avec son principe photographique de transposition, elle nous introduit dans l’espace-temps intermédiaire entre l’arrivée et le départ du train sur le quai d’une gare, ou en saisissant notre dernier sens infantile caché, elle nous place dans l’entre-temps entre l’arrivée et le départ du cirque dans notre petite ville.

 

 

Biographie

Docteure en sociologie, Nadia Capuzzo est enseignante de sociologie au post-obligatoire à Genève. Ses recherches portent sur les transformations de l’identité collective (civique, nationale, urbaine) à travers les discours sur la reconstruction des monuments historiques et des bâtiments fonctionnels. Tracespositions #2 est sa deuxième exposition individuelle qui traite du lien entre l’identité, l’espace et l’architecture.

Elle est l’auteure de plusieurs publications portant sur la préservation et la reconstruction du patrimoine culturel en Bosnie-Herzégovine, sur le processus de réconciliation et les questions liées au traitement du passé en Europe du Sud-est, ainsi que sur l’identité et la mémoire collective dans les sociétés sortant d’un conflit armé. En 2010, elle coédite, avec Andrej Derkovic, le livre « André Iten, passeur d’images » (Infolio, Genève).

Membre du Comité de recherche Sociologie des arts et de la culture de la Société suisse de sociologie, elle est la nominatrice de la Commission de préservation des monuments nationaux de Bosnie-Herzégovine pour le prestigieux «Prix de l’Union européenne pour le patrimoine culturel / Europa Nostra 2010».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *